L'Amérique sur la scène globale, actualité et décryptage de la politique étrangère et de défense des Etats-Unis.
lundi 13 juin 2016

Orlando : Tuerie de masse ou acte terroriste ? Pourquoi le choix des mots compte

 Dans une guerre il faut d’abord nommer l’ennemi. Le président Obama s’y refuse obstinément. Ce n’est pas le cas de Donald Trump.  Dans sa brève allocution, suite à l’attaque d’une boite de nuit d’Orlando, en Floride, qui a fait au moins 50 tués, et 53 blessés, le président américain Barack Obama a parlé « d’acte de terreur » et « d’acte de haine ». « Le FBI mène son enquête, a-t-il ajouté,  et traite cela comme un acte terroriste ». Il a souligné que la cible était la communauté LGBT... [Lire la suite]

dimanche 15 mai 2016

Etats-Unis/Moyen Orient: La Doctrine Obama (2e partie), Le Pari Iranien d’Obama

ou Quand les conseillers de la Maison Blanche se vantent de mentir aux Américains... L’article pourrait faire date dans les annales du journalisme américain… Mais pour toutes les mauvaises raisons. Dans un long portrait paru dans le New York Times Magazine, Ben Rhodes, conseiller de Barack Obama pour la politique étrangère, se vantait récemment d’avoir « vendu » au peuple Américain, via des médias niais et serviles, une histoire romancée sur l’Iran, pour retourner l’opinion publique en faveur de l’accord nucléaire signé... [Lire la suite]
vendredi 15 avril 2016

Etats-Unis/Moyen Orient : La Doctrine Obama (1ere partie)

 A neuf mois de son départ de la Maison Blanche le président américain soigne déjà son héritage. Dans une série d’ entretiens avec Jeffrey Golberg du magazine The Atlantic, il vient de faire « l’auto-évaluation » de sa politique étrangère. Avec une autosatisfaction évidente et surprenante compte tenu de l’état du monde… A le croire, la Libye fut sa « pire erreur »,  certes, mais la Syrie un succès non reconnu, et l’accord sur le nucléaire iranien un pas dans la bonne direction. Retour sur les fondements... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 24 mars 2016

Terrorisme: L’Amérique compte-t-elle encore sur la scène internationale?

Ou pourquoi il ne faudra pas plus compter sur Trump, ou Hillary, que sur Obama, dans la guerre contre le terrorisme. C’est sans doute une coïncidence,  mais en commettant leurs attentats contre l’aéroport et le métro de Bruxelles alors que le président américain Barack Obama était en visite officielle à Cuba, les islamistes ont bien choisi leur moment. Même aux Etats-Unis, ces  attaques ont éclipsé le déplacement du président américain, alors que celui-ci était « historique ».  Elles ont surtout souligné combien... [Lire la suite]
mercredi 14 janvier 2015

#Charlie Hebdo: Les Américains convaincus d’un choc des civilisations avec l’Islam

Pour les Américains, le monde occidental est engagé dans un conflit global avec  l’islam. Selon un sondage effectué et publié dans la foulée de la tuerie de Charlie Hebdo,  64%  des Américains estiment qu’un conflit global est engagé entre le monde occidental et l’islam. Soit deux Américains sur trois. En 2012, lors de la précédente enquête, ils étaient déjà 63% à le penser. A peine 19% des personnes interrogées contestent cette idée. Ce sondage a été réalisé par l’Institut Rasmussen Reports. La même enquête révèle... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 12 janvier 2015

Marche "Je suis Charlie", l'absence troublante des Etats-Unis

Ce lundi matin l’Amérique s’est réveillée avec un sentiment de « malaise ». Non pas à cause de l’ennui suscité par les Golden Globe Awards… Mais à cause de deux absences qui ont crevé l’écran, la veille dimanche, lors de l’impressionnante marche internationale sur les boulevards parisiens. La première absence était celle d’un haut responsable américain. Ni le président Obama, ni le vice-président Joe Biden, ni le secrétaire d’Etat John Kerry, n’avaient fait le déplacement. Le ministre de la Justice (démissionnaire) Eric Holder... [Lire la suite]

vendredi 26 décembre 2014

Le Joyeux Noël d'Obama: The President is Back! Ou comment passer de zéro à héros, en quatre étapes et deux décrets.

C’est un renversement aussi spectaculaire qu’inattendu! Confronté à une vague républicaine aux élections législatives de novembre, ayant vu les démocrates se faire  laminer aux urnes, tenu à l’écart par nombre d’élus de son propre parti, et parvenu à l’automne de sa présidence, Barack Obama a tout du « canard boiteux ». C’est un président que l’on dit affaibli, marginalisé, déjà sur la touche, ou presque. Or que constate-t-on depuis deux mois ? Obama est hyperactif et prend seul les décisions qu’il n’a pas réussi à obtenir du... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
mardi 23 décembre 2014

La main tendue d’Obama vers Cuba : Une drôle de leçon pour la démocratie

La folie, disait Einstein, c’est de faire toujours la même chose en espérant que le résultat finisse par être différent. C’est en reprenant cette citation que le président Obama a justifié le brusque retournement de la politique américaine envers Cuba. Sa décision de normaliser les relations avec La Havane est historique. Ne serait-ce que parce qu’elle met fin à un embargo et une approche gelés depuis 1960, soit plus d’un demi-siècle. Mais elle tient surtout à la situation particulière du président Obama : en fin de mandat, et en... [Lire la suite]
dimanche 9 novembre 2014

Etats-Unis : Les leçons du 4 novembre (1) : Les nouvelles stars noires du Parti Républicain

Avec plus de quinze sièges gagnés à la chambre et sept au Sénat, les Républicains ont rencontré un succès « historique » au scrutin du 4 novembre. Parmi les vainqueurs de cette élection, deux sont d’ailleurs véritablement entrés dans l’histoire. Il s’agit de Mia Love et de Tim Scott. Tous deux appartiennent à la communauté noire. Elue de l’Utah à la Chambre des Représentants, Mia Love est devenue la première femme noire à entrer à la chambre basse sous l’étiquette du parti républicain. Jusqu’alors toutes les femmes noires élues au... [Lire la suite]
mercredi 5 novembre 2014

Etats-Unis: Obama et les Démocrates submergés par une vague républicaine,

  Au lendemain des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, il est permis de parler de « vague républicaine ». Le « GOP » (Grand Old Party, surnom du parti républicain) était donné favori de ce scrutin. Mais les résultats vont au-delà de ses espérances.   Avec un gain de sept sièges au Sénat (et peut être plus car trois résultats sont encore indécis) les Républicains ont rempli l’essentiel de leur contrat qui était de s’emparer de la Chambre haute du Congrès. Ils contrôlent désormais les deux branches... [Lire la suite]