mercredi 10 février 2016

New Hampshire : La Révolution est-elle en marche outre Atlantique ?

Une petite révolution vient de se produire dans le New Hampshire. Pour la première fois de l’histoire des Etats-Unis, un socialiste a remporté une élection primaire présidentielle démocrate. Bernie Sanders est cet homme. Sa large victoire face à Hillary Clinton, 60 % des voix contre 38%,  illustre à la fois  les difficultés de campagne de l’ex-Première dame, et le glissement vers la gauche d’une partie de l’électorat américain. En termes comptables, Sanders n’a gagné qu’une poignée de délégués. Il lui en faudra beaucoup... [Lire la suite]

mercredi 20 janvier 2016

Primaires américaines: Les trois temps forts du calendrier

2016 est une année électorale aux Etats-Unis. Le 8 novembre les Américains éliront un nouveau président. Qui sera, quoi qu’il arrive, effectivement « nouveau ». La constitution des Etats-Unis limite le nombre des mandats présidentiels à deux – 22e  amendement ratifié  le 27 février 1951 – Barack Obama ne peut donc pas se représenter. Elu en 2008, face à John Mc Cain, réélu en 2012, cette fois face à Mitt Romney, il doit désormais laisser la place et se retirera le 20 janvier 2017. La bataille pour sa succession est grande... [Lire la suite]
samedi 19 décembre 2015

Primaires 2016 : Trump et le paradoxe républicain

Le parti républicain est convaincu de pouvoir l’emporter en novembre. A condition de présenter un candidat qui ne soit pas un repoussoir. Or Trump est exactement cela. L’enthousiasme de ses partisans n’a d'égal que la révulsion qu’il suscite chez ses détracteurs.   Selon certaines enquêtes d’opinion, Donald Trump aurait désormais 42% de l’électorat républicain avec lui. Presqu’un électeur sur deux. Certes il ne s’agit que de sondages. Aucun vote n’a encore eu lieu. Le premier « caucus », celui de l’Iowa se tiendra le 1... [Lire la suite]
samedi 24 octobre 2015

U.S.A. 2016 – Nomination démocrate: Hillary, seule en piste!

Quelle semaine pour Hillary Clinton ! Elle a marqué quatre énormes points en vue de la nomination du parti démocrate. Et de ces quatre points elle n’est vraiment responsable que d’un seul : sa prestation devant la commission du Congrès sur l’affaire de Benghazi.  Les trois autres ont été des concessions faites par trois de ses concurrents pour la nomination.  Jim Webb, Joe Biden et Lincoln  Chafee (qui ?),  ont en effet, à 24 heures d’intervalle, annoncé qu’ils renonçaient à poursuivre leur quête… Du coup Hillary... [Lire la suite]
mercredi 14 octobre 2015

U.S.A. Primaires Démocrates: Hillary remporte le premier débat

Après deux débats chez les Républicains, les candidats démocrates à la Maison Blanche ont fait leur premier tour de piste le 13 octobre, à Las Vegas. A treize mois du scrutin. Etaient présents, Hillary Clinton, Bernie Sanders, Martin O’Malley, John Chafee et Jim Webb. Face au clan républicain, avec sa ligne de front de onze candidats sur scène à Simi Valley le 18 septembre (quatre autres candidats n’avaient pas été retenus, faute de place),  le club des cinq démocrates faisait petite figure.  D’autant que trois de ces... [Lire la suite]
dimanche 3 mai 2015

2016: La nouvelle génération républicaine à l’assaut de la Maison Blanche

 Où s’arrêtera la liste des candidats républicains à la Maison Blanche ? Fin février 2015, douze candidats avaient signifié leur intention de se présenter. Parmi eux des gouverneurs, des sénateurs, et des personnalités du monde des affaires. Bref un échantillonnage typique pour le parti républicain à vingt mois du scrutin. Mais depuis, cette liste, loin de s’affiner, s’est étendue encore. On est passé de douze candidats « potentiels » à dix-neuf candidats « déclarés ».  Dix-neuf, c’est beaucoup ! Peut-être trop ! Imagine... [Lire la suite]

samedi 7 février 2015

Maison Blanche: La Guerre des Clinton et des Obama,

Deux livres récents, l'un, "la Guerre des Clans", traduit de l'américain,  l'autre, "Bill et Hillary Clinton, le mariage de l'amour et du pouvoir",  signé d'un historien français, reviennent sur la rivalité des deux couples phares de la politique américaine pour les  vingt-cinq dernières années.  En 2011, alors que Barack Obama était à se morfondre dans les profondeurs des sondages et s’interrogeait sur la stratégie à adopter pour assurer sa réélection, il invita Bill Clinton pour une partie de golf. Il... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 23:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
samedi 24 janvier 2015

Etat de l'Union: Obama si fier de lui. Il est bien le seul!

Qui, des républicains ou des démocrates, s’est senti le plus frustré par le discours sur l’Etat de l’Union du président Obama, le 20 janvier ? On peut se poser la question. Les républicains, qui contrôlent désormais les deux chambres du Congrès, ont eu devant eux le même président arrogant, fier, inflexible et impérial, qu’ils ont affronté depuis 2009, avec, en plus, la légèreté d’esprit qui caractérise Obama depuis novembre. Ils savent qu’ils n’ont rien à attendre de lui et il le leur a répété : « toute loi qui proposerait de... [Lire la suite]
lundi 19 janvier 2015

U.S.A. 2016: Lève toi et marche, ou le Retour de Romney, le Ressuscité

C’est un retour inattendu et qui en embarrasse plus d’un. Voici que Mitt Romney veut se lancer dans une nouvelle campagne pour la Maison Blanche. La troisième, après 2008 et 2012. Sa décision est « pratiquement acquise » a-t-il confié tout récemment à un groupe d’investisseurs à New York. L’idée déplaît à pas mal de sympathisants du parti républicain. Romney est pour eux la personnification de l’échec. Mais elle semble intéresser les électeurs. Car cette simple annonce d’intentions a catapulté l’ancien gouverneur du Massachusetts... [Lire la suite]
lundi 12 janvier 2015

Marche "Je suis Charlie", l'absence troublante des Etats-Unis

Ce lundi matin l’Amérique s’est réveillée avec un sentiment de « malaise ». Non pas à cause de l’ennui suscité par les Golden Globe Awards… Mais à cause de deux absences qui ont crevé l’écran, la veille dimanche, lors de l’impressionnante marche internationale sur les boulevards parisiens. La première absence était celle d’un haut responsable américain. Ni le président Obama, ni le vice-président Joe Biden, ni le secrétaire d’Etat John Kerry, n’avaient fait le déplacement. Le ministre de la Justice (démissionnaire) Eric Holder... [Lire la suite]