mercredi 25 janvier 2017

Présidence Trump : La Grande Peur des Démocrates

Les Etats-Unis sont entrés dans l’ère Donald Trump. Elle va durer au moins deux ans – jusqu’aux élections intermédiaires de novembre 2018 -  sans doute quatre, et peut-être plus encore. Les Démocrates, eux,  viennent d’entamer leur traversée du désert. Ils ne savent pas quand elle se finira, ni dans quel état leur parti sera alors…   Gel des embauches de fonctionnaires, fin des subventions aux cliniques de l’étranger pratiquant l’avortement, accord pour la construction de deux oléoducs bloqués par l’administration... [Lire la suite]

mardi 6 septembre 2016

Elections américaines : L’autre enjeu du 8 novembre

Le scrutin américain du 8 novembre ne concerne pas que la Maison Blanche, mais aussi le Congrès, actuellement contrôlé par les Républicains. Ces derniers craignent le contrecoup d’une défaite  de Donald Trump, qui leur ferait perdre le Sénat.   Les Américains ne voteront pas que pour élire un nouveau président le 8 novembre prochain. Ils voteront également pour renouveler le Congrès. Comme ils le font tous les deux ans. L’ensemble des 435 sièges de la Chambre des Représentants sera à pourvoir. Ainsi que 34 des 100 sièges... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
samedi 24 janvier 2015

Etat de l'Union: Obama si fier de lui. Il est bien le seul!

Qui, des républicains ou des démocrates, s’est senti le plus frustré par le discours sur l’Etat de l’Union du président Obama, le 20 janvier ? On peut se poser la question. Les républicains, qui contrôlent désormais les deux chambres du Congrès, ont eu devant eux le même président arrogant, fier, inflexible et impérial, qu’ils ont affronté depuis 2009, avec, en plus, la légèreté d’esprit qui caractérise Obama depuis novembre. Ils savent qu’ils n’ont rien à attendre de lui et il le leur a répété : « toute loi qui proposerait de... [Lire la suite]
vendredi 26 décembre 2014

Le Joyeux Noël d'Obama: The President is Back! Ou comment passer de zéro à héros, en quatre étapes et deux décrets.

C’est un renversement aussi spectaculaire qu’inattendu! Confronté à une vague républicaine aux élections législatives de novembre, ayant vu les démocrates se faire  laminer aux urnes, tenu à l’écart par nombre d’élus de son propre parti, et parvenu à l’automne de sa présidence, Barack Obama a tout du « canard boiteux ». C’est un président que l’on dit affaibli, marginalisé, déjà sur la touche, ou presque. Or que constate-t-on depuis deux mois ? Obama est hyperactif et prend seul les décisions qu’il n’a pas réussi à obtenir du... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
jeudi 20 novembre 2014

Politique américaine: L’Obama nouveau est arrivé

    Le président américain Barack Obama a annoncé pour ce soir 20 novembre une communication importante sur l’immigration.   Il a donc choisi le 3e jeudi de novembre, qui coïncide avec la date de commercialisation du Beaujolais Nouveau, pour éprouver sa nouvelle politique et sa nouvelle façon de gouverner.   On s’attend à ce qu’il annonce un décret d’amnistie concernant plusieurs millions d’immigrants. L’équivalent d’une régularisation massive. Une question qui divise les élus et les citoyens américains.... [Lire la suite]
dimanche 9 novembre 2014

Etats-Unis : Les leçons du 4 novembre (1) : Les nouvelles stars noires du Parti Républicain

Avec plus de quinze sièges gagnés à la chambre et sept au Sénat, les Républicains ont rencontré un succès « historique » au scrutin du 4 novembre. Parmi les vainqueurs de cette élection, deux sont d’ailleurs véritablement entrés dans l’histoire. Il s’agit de Mia Love et de Tim Scott. Tous deux appartiennent à la communauté noire. Elue de l’Utah à la Chambre des Représentants, Mia Love est devenue la première femme noire à entrer à la chambre basse sous l’étiquette du parti républicain. Jusqu’alors toutes les femmes noires élues au... [Lire la suite]

mercredi 5 novembre 2014

Etats-Unis: Obama et les Démocrates submergés par une vague républicaine,

  Au lendemain des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, il est permis de parler de « vague républicaine ». Le « GOP » (Grand Old Party, surnom du parti républicain) était donné favori de ce scrutin. Mais les résultats vont au-delà de ses espérances.   Avec un gain de sept sièges au Sénat (et peut être plus car trois résultats sont encore indécis) les Républicains ont rempli l’essentiel de leur contrat qui était de s’emparer de la Chambre haute du Congrès. Ils contrôlent désormais les deux branches... [Lire la suite]
jeudi 5 juin 2014

Etats-unis: La Nouvelle Stratégie américaine (2eme partie, Obama et l'Afrique))

Quel sera l’impact de la nouvelle stratégie américaine sur le monde et l’Afrique ? Et quelle place les Etats-Unis vont-ils accorder à l’avenir au continent noir? Les évènements de ces derniers mois et dernières années apportent des éléments de réponse à ces deux questions. Il apparait d’une part que les désordres régionaux vont se multiplier. Il est clair d’autre part que la présence d’un « noir » à la Maison Blanche n’a pas changé fondamentalement la relation des Etats-Unis avec les pays africains. Quoi qu’en dise M. Obama, les... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 22:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mercredi 29 mai 2013

Terrorisme: Scoop, la guerre est terminée!

Devant l’Université de Défense Nationale, le 23 mai, le président américain a déclaré finie la guerre contre le terrorisme. L’annonce n’a déclenché aucune célébration. Parce qu’elle ne traduit pas une réalité mais souligne les contradictions et interrogations du président lui-même. La nouvelle n’a eu que peu d’écho en France. Et pourtant elle constitue un tournant majeur. Presque un évènement historique. Le Jeudi 23 mai dans un discours devant l’Université de Défense Nationale, à Fort Mc Nair, le président Obama a officiellement... [Lire la suite]
mercredi 6 mars 2013

Politique américaine: Le "Sequester" ou Comment Obama s'est piégé tout seul !

L’entrée en vigueur des coupes budgétaires automatiques mandatées par le « sequester » est une défaite pour Obama. Une défaite qu’il s’est infligée tout seul. Parce que c’est lui qui a proposé le principe de telles coupes. Et parce qu’il a refusé tout compromis sur les impôts. Depuis le 1er mars, les Etats-Unis sont entrés dans « l’ère du séquestre ». Le « sequestre », signifie que le budget national devra être amputé de plus de mille milliards de dollars au cours des dix prochaines années, et de 85 milliards tout de suite. Où cet... [Lire la suite]