vendredi 26 août 2016

Présidentielle U.S. Hillary Clinton : une victoire annoncée mais déjà amère

La victoire à venir d’Hillary Clinton – s’il faut en croire les sondages- provoque un malaise au sein de l’électorat américain. Derrière  l’accomplissement d’une carrière et la réussite personnelle d’une femme d’exception, certains voient un système politique qui se ferme et tend à servir ses acteurs, pas les citoyens américains, ou même la nation américaine. Souvenons-nous du cri du cœur de Barbara Bush, au printemps 2015 : « Les Américains méritent mieux qu’une alternative Clinton-Bush ». L’ex Première Dame... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 18 août 2016

Présidentielle U.S. : Ce qui peut encore faire chuter Hillary

Alors que Donald Trump dégringole dans les sondages et multiplie les déclarations à l’emporte-pièce, Hillary Clinton se dirige vers une victoire facile le 8 novembre. Sauf si… A en croire les sondages, l’affaire est faite. A quatre-vingt jours du scrutin présidentiel, Hillary Clinton est en tête de toutes les enquêtes d’opinion aux Etats-Unis, avec entre six et dix points d’avance sur son rival républicain Donald Trump. Elle est en tête au plan national et elle est également en tête dans les « swing states », les Etats... [Lire la suite]
mercredi 10 août 2016

Elections Américaines: L’économie, la vraie chance de Trump

    Les  prescriptions économiques de Donald Trump, allient sans complexe libéralisme et protectionnisme, entreprise individuelle et politique industrielle, baisses d’impôts et dépenses publiques… Certains y voient un mélange aussi indigeste et incohérent que le personnage. Mais c’est surtout  sa seule vraie chance de battre Hillary… « l’Americanisation sera notre crédo, pas la globalisation ». Donald Trump vient de  présenter les grandes lignes de son programme économique : réductions... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 4 août 2016

Elections U.S.: Trump et les Républicains dans le piège démocrate

   Le président américain Barack Obama a qualifié Donald Trump d’« inapte » à occuper la fonction présidentielle. Une prise de position sans précédent, qui illustre la stratégie démocrate  pour conserver la Maison Blanche en novembre: attaquer le candidat républicain, non pas sur le fond mais sur sa personnalité, et diviser le camps adverse.   Décidément la campagne présidentielle américaine de 2016 ne ressemble à aucune autre. Tandis que les plus folles spéculations entourent la candidature de... [Lire la suite]
mercredi 3 août 2016

Election U.S.: Trump, la gaffe de trop… ?

    En s’en prenant aux parents musulmans d’un soldat américain mort en Iraq, Donald Trump a peut-être commis la gaffe de trop ? L’incident a déstabilisé sa campagne.  Hillary est plus que jamais favorite. Mais il reste cent jours avant le vote.     C’est l’incident que tout le monde attendait mais auquel on avait presque cessé de croire : la gaffe de trop, celle dont on ne se relève peut-être pas! L’équivalent du commentaire de Mitt Romney sur les « 47% d’Américains auxquels il ne... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 23:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 13 juin 2016

Orlando : Tuerie de masse ou acte terroriste ? Pourquoi le choix des mots compte

 Dans une guerre il faut d’abord nommer l’ennemi. Le président Obama s’y refuse obstinément. Ce n’est pas le cas de Donald Trump.  Dans sa brève allocution, suite à l’attaque d’une boite de nuit d’Orlando, en Floride, qui a fait au moins 50 tués, et 53 blessés, le président américain Barack Obama a parlé « d’acte de terreur » et « d’acte de haine ». « Le FBI mène son enquête, a-t-il ajouté,  et traite cela comme un acte terroriste ». Il a souligné que la cible était la communauté LGBT... [Lire la suite]

dimanche 29 mai 2016

Campagne Présidentielle américaine: Revers de Fortune

  Pourquoi les Démocrates sont désormais inquiets, même très inquiets !   Retournement de situation spectaculaire aux Etats-Unis. En quelques semaines l’atmosphère de la campagne présidentielle a changé du tout au tout. Le parti républicain, qu’on disait au bord de l’explosion, affiche  une sérénité retrouvée. Au contraire, les Démocrates, hier confiants dans leur victoire, se déchirent. Le parti serait même au bord de la rupture…   Voici un an Hillary Clinton était archi-favorite pour remporter la... [Lire la suite]
Posté par geraldolivier à 23:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 7 mai 2016

Présidentielle U.S. : Et maintenant le « veep » !

Pourquoi le choix de son Vice-Président par Donald Trump est capital, et pourquoi la liste des candidats est réduite. Donald Trump étant désormais le « candidat présumé » (« presumptive nominee ») du parti Républicain pour l’élection présidentielle du 8 novembre, il se doit de désigner un vice-président. Car les Américains élisent leur président et leur vice-président ensemble. Il y a toujours deux noms sur le « ticket » d’un parti.  Traditionnellement l’identité du numéro deux est révélée juste... [Lire la suite]
mercredi 27 avril 2016

Présidentielle Américaine : Pourquoi et Comment Donald Trump peut gagner en novembre.

  Comme à chaque élection présidentielle américaine ce sont les « swing states » (Etats indécis) qui feront la différence en novembre. Pour les emporter Trump est aussi bien placé qu’un autre…   Donald Trump vient d’écraser la concurrence républicaine, lors des primaires de  cinq Etats de la côte Atlantique (Connecticut, Delaware, Maryland, Pennsylvanie, Rhode Island). Cinq victoires avec des scores allant de 55% à 64% des voix. Sa nomination est de plus en plus inéluctable. Mais ses deux derniers... [Lire la suite]
mercredi 20 avril 2016

Primaires républicaines: Trump ou le Chaos

Le triomphe  de Donald Trump à New York est le vrai tournant des primaires républicaines. Alors que chez les Démocrates, la victoire d’Hillary Clinton signe la fin des (faux) espoirs entretenus pas Sanders     La primaire de New York a fait trois énormes perdants. Deux dans le camp républicain, Ted Cruz et John Kasich. Un chez les Démocrates, Bernie Sanders .   Cruz et Kasich sont désormais mathématiquement éliminés de la course. Ils  ne pourront plus parvenir à réunir les 1237 délégués nécessaires à la... [Lire la suite]