Prime Time Jane Fonda

Elle est la personnification du succès féminin version fin du XXe siècle. La déesse de la « me » génération. Jane Fonda, fille de star, ayant grandi entre New York et  Hollywood ; belle blonde aux yeux bleus, sex-symbol de la  révolution sexuelle à vingt ans et sex-symbol de la révolution tout court à trente ; guru du "fitness", cette philosophie moderne qui veut que pour bien vivre il faut être en forme, de sorte que ses adeptes passent leur temps à se maintenir en forme et n’en ont plus pour vivre ;

Jane Fonda barbarellaépouse de Ted Turner (ils ont divorcé depuis), le fondateur de CNN, magnat des médias et écolo de luxe, amoureux de la terre, et surtout de la Patagonie, dernier endroit encore sauvage et dépeuplé; « born again christian » à partir de soixante ans, et adepte de  spiritualités branchées, zen, méditation, yoga, etc  à l’aube de cette troisième partie de sa vie dont elle affirmait alors qu’elle serait la plus importante, celle pour laquelle on se souviendrait d’elle…Jane Fonda Fitness Et à travers toute ces riches expériences, ce souci permanent, propre aux personnages publics, et surtout aux vedettes de l’écran, de se regarder vivre et de donner sa vie en exemple aux pauvres péquins perdus dans l’anonymat que nous sommes.
Alors après avoir raconté sa vie dans un « best-seller » mondial, justement appelé « Ma Vie », Jane Fonda nous livre ici ses recettes en « Amour, Santé, Sexe, Forme, Amitié, Esprit » pour, comme elle, faire de son « troisième âge » un « Prime-Time » !

« Prime-Time », est un américanisme. Il veut dire « temps fort ». L’expression vient de la télévision. Elle se rapporte aux heures de plus forte audience et a été plaquée telle quelle en français. C’est dans l’air du temps !

Le livre de Fonda est plus qu’un témoignage. C’est un manifeste. Son sous-titre est  un slogan, une invitation que l’on ne peut pas refuser : « Profitez pleinement de toute votre vie ». Ses pages offrent un mélange de récits d’anecdotes, de rencontres, d’épisodes de la vie de Jane, et de guide pratique pour vivre à 75 ans  comme si on en avait 25 (ou presque). Tout y passe de l’alimentation, à l’exercice physique et intellectuel, de la « positive attitude » au Viagra et autres pilules de jouvence.  Il y a même des dessins comme dans les livres de sciences naturelles. 
Et l’on se demande s’il faut être admiratif, ou inquiet. S’il faut en rire, ou en pleurer. S’il faut louer ou blâmer. Après tout Jane Fonda est à soixante-quinze ans une magnifique femme, l’œil vif, la taille fine, le teint resplendissant, sans une  ride (ou presque), et avec des dents blanches impeccables. Qui ne voudrait lui ressembler à son âge?

Jane Fonda Prime Time
Et pourtant sa personne et son livre sont bâtis sur une hypocrisie de taille : ce sont des célébrations du vieillissement à la gloire du jeunisme ! L’enjeu ici est de ne pas faire son âge. Ni de l’extérieur. Ni à l’intérieur. De vieillir sans le paraître. Mieux, de refuser et repousser les contraintes qui accompagnent la vieillesse.  Bref d’avancer dans la vie en restant jeune. De ne se priver d’aucun des ingrédients qui ont rendu la jeunesse si agréable: la santé, la  vigueur physique, le désir sexuel, l’optimisme à tout rompre, bref la négation implicite de la finitude de la vie et de la fonction des différents « âges de la vie ».

Plus encore il n’y a aucun sentiment, d’accomplissement, de  cohérence dans le parcours proposé  par Jane Fonda. Même si elle se défend de tout « jeunisme », elle appréhende la vie comme un escalier ascendant (théorie empruntée au professeur de Harvard, Rudolf Arnheim). Ici il n’y pas de cycle naturel, pas de   cheminement où l’on reçoit d’abord, où l’on bâtit ensuite, et où l’on donne enfin à ceux qui viendront après. Il n’y a jamais ici d’autre finalité que la satisfaction de soi (satisfaction d’ailleurs basée sur une discipline ferme et le rejet de certains "plaisirs", propres à rendre la vie justement agréable, mais c’est une autre question). La seule finalité c’est d’être bien. En forme. Lisse. D’avoir un corps sain et un esprit sain. Mais au service de quoi ?

Prime Time, Profitez Pleinement de toute votre Vie, Jane Fonda, Plon, 432 pages, 21,90 euros