A l'issue de la terrible tuerie de Newtown, l'Amérique doit s'interroger d'abord sur sa culture de la violence et ensuite sur la circulation des armes à feu. Les armes ne tuent pas seules. Ce sont les gens qui tuent.

Newtown shooting, nation mourning - une nation endeuillée

La tuerie de l'école élémentaire Sandy Hook dans la ville de Newtown, au Connecticut est le septième incident de ce type cette année (plus de trois victimes sur une seule scène de crime). Un triste record qui fait de l'année 2012 l'année la plus meurtrière, en termes de "tueries de masses" (mass shootings) aux Etats-Unis.

Le Washington Post et le magazine Mother Jones ont effectué une compilation de ces incidents, qui révèle une augmentation préoccupante de leur nombre, alors que la législation sur les armes s'est plutôt renforcée au cours des vingt dernières années. (les deux graphiques ci-après ne tiennent pas compte de la tuerrie du 14 décembre).

mass shootings US since 1999

Récapitulatif 2012: le 22 février, à Norcross, en Géorgie,  un homme d'origine coréenne tue quatre personnes, ses deux soeurs et leurs maris puis se suicide;   le 2 avril, à Oakland en Californie,  un homme de 39 ans fait dix victimes dans l'éccole où il suivait une formation; le 22 mai à Seattle, Etat de Washington, lors d'un "carjacking" (vol de voiture alors que le propriétaire est au volant) un homme de 40 ans tue cinq personnes et se donne la mort; le 27 juillet à Aurora, dans le Colorado, un étudiant tue douze personnes dans un cinéma et en blesse plus d'une cinquantaine; le 5 août, à Oak Creek, dans le Wisconsin, un suprémaciste blanc tue six personnes de religion sikh; le 27 septembre, à Minneapolis, dans le Minnesota, en apprenant qu'il vient d'être licencié un homme sort son pistolet, tue ses deux managers et quatre autres employés; le 14 décembre à Newtown dans le Connecticut, un homme de vingt ans, tue vingt enfants et six adultes dans une école élémentaire. 

mass shootin casulaties - victimes de meurtres de masse aux Etats-UnisCes tueries, portent à 66 le nombre de victimes de "tueries de masse" et même plus de 75 si l'on inclut les victimes de "multi-homicides" impliquant deux ou trois personnes.  C'est un record absolu pour ce type de meurtres.

Tandis que les observateurs se focalisent sur la législation sur les armes à feu, très peu est dit sur la "culture de violence" que l'Amérique a laissé se développer, au delà de toute raison, particulièrement chez ses jeunes.

Le droit de posséder une arme existe aux Etats-Unis depuis 1791. Il est précisé dans le Second Amendement de la Constitution qui stipule "qu'une milice organisée étant nécessaire à la sécurité de la nation le droit des citoyens de posséder une arme ne sera pas restreint".

prohibition gangsters

Les premières législations tendant à règlementer le commerce et la circulation des armes datent des années trente, alors que la prohibition de l'alcool, imposée en 1920, a engendré l'essor d'une classe de gangsters qui se livrent à des règlements de comptes sanglants pour le contrôle de ce marché juteux...

Dans les années soixante, à la suite de l'assassinat du président Kennedy, puis de son frère Robert et de Martin Luther King, le Congrès passe un "Gun Control Act" pour restreindre le commerce des armes.

Après la tentative d'assassinat contre Ronald Reagan en 1981 une nouvelle loi est rédigée pour imposer un "délai" de vérification avant la délivrance d'une arme à feu. Les opposants à la loi la jugent inutile car les criminels, susceptibles de voir leur demande rejetée, se fournissent au marché noir.

Ronald Reagan Assassination Attempt

En 1994 une nouvelle loi interdit la production et l'importation d'armes d'assaut de type AK 47. Mais pour dix ans seulement. La loi n'a pas été prolongée en 2004. Ce même texte interdit la possession d'armes à feu par des mineurs, de 18 ou 21 ans, selon les armes. Néanmoins plusieurs des auteurs de tueries de masse seront des adolescents ou de jeunes adultes. Ils se sont procuré des armes à l'insu des autorités, ou ont pris celles de leurs parents. 

Face à ces restrictions successives, la NRA, le principal et le plus ancien  lobby des armes aux Etats-Unis, défend le droit historique des Américains de posséder une arme. Ce droit est réaffirmé par la cour Suprême en 2008. A l'occasion, la NRA rappelle que ce ne sont pas les armes qui tuent, mais les gens. Pour qu'un pistoler tire il faut que quelqu'un appuie sur la gachette.

violent video games, killing as a sport

viedo games - kids and guns

 

 

 

 

 

 

 

Or ces dernières années aux Etats-Unis, l'essor du marché des jeux vidéos, a vu la multiplication des jeux de guerre, qui glorifient le maniement des armes et l'élimination impitoyable et instinctive de dizaines d'adversaires. Au cinéma les films dont les héros sont des "machines à tuer", de Robocop à Pulp Fiction en passant par les Dirty Harry continuent de séduire les foules et l'introduction d'effets spéciaux numériques permet de simuler des meurtres de masses (Watchmen, Terminator, Gladiator, les 400, et même l'épisode la Guerre des clones de Star Wars).

Le développement d'Internet fait que de plus en plus de jeunes fuient les relations sociales véritables pour se réfugier dans une communication artificielle par écran interposé et se retrouver au sein d'une sous-communauté motivée par des jeux vidéos violents, ou par des cultes de type "sataniques".

Eduqués souvent dans des familles monoparentales, du fait de divorces, ces jeunes nourrissent des névroses largement ignorées de leur parent, et du reste de la communauté.

mass murderers US - meurtriers de masse aux Etats-Unis

Il faut noter à ce sujet que dans six instances récentes les meurtriers étaient des hommes jeunes blancs (et un coréen), étudiants ou encore lycéens, issus de banlieues dites "tranquilles" et dont les troubles avaient été largement ignorés. Au cours des vingt dernières années tous les auteurs de tueries de masse ont été des hommes sauf dans un cas!  En 2006 en Californie, une femme de 44 ans tua six de ses collègues de travail.

Enfin les armes les plus "efficaces" pour ce type d'action ne sont ni les fusils d'assaut, ni les armes automatiques, mais simplement des armes de poing, type pistolets semi-automatiques de 10 ou 12 coups.

pistol hand gun

Malgré, le caractère particulièrement tragique de la dernière tuerie, vu que les victimes étaient pour la plupart des enfants innocents, il n'est pas envisageable que cet incident débouche sur une révision du droit de possession d'armes.  La procédure serait techniquement longue et incertaine. Par ailleurs les Américains  sont particulièrement attachés au droit de légitime défense. L'idée qu'un citoyen honnête puisse être en mesure de se défendre, c'est à dire soit armé, face aux criminels est ancré dans le psychée américain. Selon la Castle Doctrine, un individu a le droit de tuer un intrus ayant pénétré chez lui par effraction. Des dizaines d'incidents de ce type se produisent chaque année et ceux qui ont exercé ce droit de légitime défense sont toujours considérés comme des héros. Ils ont non seulement sauvé leur propre vie et protégé leur propriété, mais ils ont surtout éliminé une personne nuisible:  "A Bad Guy".

castle-doctrine