silver age of dc comics

Depuis la naissance de Superman, en 1938, l'histoire d'amour entre l'Amérique et les "super-héros" ne s'est jamais démentie. La Grèce avait les Dieux de l'Olympe: Zeus, Poséidon, Héphaïstos, Hadès, Athèna, et compagnie. L'Amérique a Superman, Batman, Flash, Thunder, Dynamo, Wonder-Woman, Green Lantern et d'autres. Encore ne s'agit-il là que des créatures de DC Comics. Inspiré par le succès de ces extraterrestres invincibles, Marvel copiera l'idée dans les années soixante avec ses propres Iron Man, X Men ou Spider Man, que l'on peut encore retrouver régulièrement sur les petits et grands écrans.

silve age of dc comics 3silver age of dc comics 1

Mais dans les années cinquante, c'est dans les pages des "comic-books", ces albums de bandes dessinées imprimés sur du papier journal et vendus quelques centimes, que l'on pouvait retrouver ces héros venus d'ailleurs, décidés à combattre le mal sous toutes ses formes et mettre leurs "super-pouvoirs"  au service de la civilisation américaine.

Les amateurs qualifient ces années de "silver age", "l'âge d'argent". L'âge d'or s'était achevé avec la seconde guerre mondiale. L'Âge de Bronze suivrait avec les années soixante et le déclin relatif de cette forme particulière de culture populaire. Mais grâce à l'introduction de thèmes de sciences fictions liés à la conquête de l'espace, véritable "nouvelle frontière" de l'époque, les comics retrouvèrent brièvement toute leur popularité et leurs dessins, tout en traits saillants et formes géométriques, ont influencé plusieurs générations d'artistes, américains ou étrangers.

silver age of dc comics wonder woman

Le livre que Taschen consacre aux DC Comics retrace la grande époque de ces comics qui ont bercé la jeunesse, non pas seulement des Américains mais de plus de trente pays, du Mexique au Liban en passant par la Suède et l'Afrique du Sud, dans lesquels ces comics étaient traduits et publiés.

A cette époque ou l'Amérique règnait vraiment sur le monde, seuls la France et la Belgique résistaient à l'invasion. Avec deux "super-héros" bien de chez nous, Tinitin, un freluquet, haut comme trois pommes, et pas encore pubère (vu son désintérêt total pour la gente féminine) mais invincible et Astérix, un petit taigneux, "roi de la chataigne" qui une fois abreuvé de sa "potion magique" pouvait repousser tous les envahisseurs, romains et germains et même superhéros américains.

silver age of dc comics superleague inspired by dc comics

 The Silver Age of DC Comics
Paul Levitz
Couverture rigide
23,8 x 32,4 cm, 396 pages
€ 39,99