Voici quelques jours, lors d'une conférence devant "Accuracy in Media" (www.aim.org), un observatoire de l'impartialité de la presse, Pat Caddell, observateur et analyste politique depuis trente ans, longtemps lié au parti démocrate, et qui a travaillé notamment à la Maison Blanche du temps de Jimmy Carter, a eu des mots d'une sévérité inédite contre les journalistes qui couvrent la Maison Blanche au quotiden, en particulier ceux du Washington Post et du New York Times, ainsi que ceux des chaines NBC et ABC.

Pour lui, la complaisance envers l'administration Obama, et les connivances entre cette presse et l'administration, vont si loin qu'elles constituent un  "danger pour la sécurité et la liberté des Américains". Il a qualifié la presse "d'ennemi du peuple américain". 

Il a évoqué des conflits d'intérêts entre des conseillers de la Maison Blanche et l'Iran, la révélation de secrets d'Etats, et tout récemment la volonté de présenter l'attaque du consulat de Bengahzi comme spontanée et non pas comme une attaque terrorsite planifiée, à l'encontre des éléments connus de l'enquête. Trois dossiers où les journalistes ont accepté la ligne officielle, comme argent comptant, sans jamais la questioner. Un manquement à leur fonction, selon lui.

L''ensemble  de sa conférence, ci après, dure 26 minutes.

A noter également ses critiques, très dures, envers la campagne de Mitt Romney qu'il qualifie de "la plus inepte" qu'il ait jamais observée!