Raymond-Chandler-quarto-big

En 1946, Raymond Chandler, auteur américain de romans policiers,  travaillait sur le scénario original de ce qui deviendrait le Dalhia Bleu, film d’Hollywood avec Alan Ladd et Veronica Lake. Alcoolique, Chandler venait d’arrêter de boire. Pour raison de santé. Mais quand l’inspiration vint à manquer, il appela le producteur du film pour se faire livrer une caisse de whisky. Il en avait besoin pour écrire. Il acheva le manuscrit, quelques semaines plus tard, quand la dernière bouteille fut vidée.

Se ruiner consciemment la santé au service de l’art, c’est ce qui s’appelle avoir une conscience professionnelle…

Raymond-Chandler_

Mais le plus étonnant de l’histoire est que ce syndrome de la page blanche touche Chandler alors qu'il était au sommet de sa réussite.  Car 1946 est également l’année où Howard Hawks dirigea Humphrey Bogart dans Le Grand Sommeil,  le tout premier roman noir de Chandler, paru en 1939, et adapté pour le cinéma par William Faulkner, autre écrivain ayant considérablement abusé de l'alcool…

Avec le Grand Sommeil, Chandler avait donné naissance à son personnage clé, Philip Marlowe, détective privé. Devenu depuis un archétype des héros littéraires et cinématographique du XXe siècle.

The Big Sleep movie poster

Au côté de Sam Spade, le personnage de détective privé créé par Dashiel Hammet, contemporain de Chandler, Philip Marlowe a défini le « private eye » de toute une génération. Un solitaire sans états d’âme, buveur, mais pas coureur, impénétrable et froid qui observe la société d’un œil désabusé, et résout les affaires confiées par ses clients, tant que cela ne le fait pas basculer du mauvais côté de la loi…Outre Humphrey Bogart, Dick Powell et un Robert Mitchum vieillissant, ont campé le personnage.

A travers ses romans Chandler a aussi mis en lumière les zones d’ombre du paysage américain. Les déviances cachées d’une bourgeoisie sans racine, et la montée de l’urbanisation au sein de la société américaine, avec ses nouveaux maux –trafics, rackets, alcool, drogue, etc.  Il n'a jamais écrit que des romans policiers, dont le personnage principal ressemble à Marlowe même s'il n'a pas toujours ce nom-là. Surtout la vocation de Chandler fut tardive. Avant d'écrire, il eut une carrière de cadre d'entreprise dans le pétrole et le Grand Sommeil, coup d'essai et coup de maître, parut alors qu'il avait cinquante ans passés.

RobertMitchum As Philip Marlowe

Traduit en Français,  Chandler a été publié dans la célèbre collection Série Noire de Gallimard. Un format avec ses codes de langage et de longueur bien précis. Jugés réducteurs aujourd’hui.

Voici donc les sept enquêtes de Philip Marlowe réunies au sein de la collection Quarto de Gallimard. Dans une nouvelle traduction, plus fidèle au texte original. Sauf pour le Grand Sommeil, traduit, à l’époque, par un certain Boris Vian.

Raymond Chandler, les Enquêtes de Philip Marlowe, Textes révisés par Cyril Laumonier, 1312 pages, 54 documents, 28,50 €