obama2012

C’est la courbe de tous les dangers. Le juge de paix . Celle qui lie la croissance économique et les chances de réélection du président sortant. 

Le premier graphe représente les courbes des taux de croissance enregistrés pendant les deux dernières années du mandat de cinq présidents qui furent réélus ;  plus ceux enregistrés sous la présidence de Barack Obama.

graphe croissance économique et président sortant réélu + Obama
La courbe dorée correspond à Dwight Eisenhower
La courbe rouge à Richard Nixon
La courbe bleue à Ronald Reagan
La courbe rouge pointillé à Bill Clinton
La courbe bleu clair à George W. Bush
La courbe noire à Obama

Le deuxième graphe représente les mêmes données, mais concernent des présidents qui ne furent pas réélus, plus Barack Obama.

graphe croissance économique et président sortant battu + obama
La courbe violette correspond à Jimmy Carter
La courbe beige à George H. Bush
La courbe mauve à Gerald Ford
La courbe noire à Barack Obama

Ces courbes contiennent plusieurs enseignements.

Les années Obama se distinguent à la fois  par une récession plus profonde et par une sortie de crise moins dynamique. Après un « creux de vague » prononcé, Eisenhower et Reagan ont bénéficié d’une croissance trimestrielle allant jusqu’à 0,8 quand Obama doit se contenter de 0,2.

A l’arrivée Obama est en queue du peloton des présidents réélus. Seul Eisenhower a été réélu avec une croissance plus faible. Par contre la tendance était beaucoup plus forte. On distingue un net redressement de cette courbe à la veille de l’élection, alors que la courbe d’Obama reste bien orientée mais plus faiblement.

Parmi les présidents battus, Obama se place derrière Bush et juste devant Ford et Carter.

Bref ces courbes confirment que l’élection 2012 reste indécise.

Compte tenu du contexte économique, on pourrait s’attendre à ce que Barack Obama soit battu le 6 novembre. Mais la situation n’est pas telle à le priver de toute chance d’être réélu. Au contraire.